Accéder au contenu principal

Naissance d'une librairie



Bon, ça y est.

Fini de geindre, de vous parler de mes maux de jambes et de mes cervicales en compote parce que j'étais ronchonne et stressée, et que dans ces cas là on ne fait que se plaindre.

Aujourd'hui je suis enfin heureuse d'annoncer que nous avançons dans notre projet de création de librairie !
Nous avons obtenu un local, un prêt bancaire, signé un bail et immatriculé l'entreprise !

C'est donc la naissance de la librairie La dimension fantastique, librairie spécialisée en bandes dessinées en tout genre et littératures de l'imaginaire (science-fiction, fantasy et fantastique). 

Logo de Sandrine Gendek


Nous proposerons aussi quelques produits dérivés, et des expositions avec œuvres originales à la vente.

Voilà, on y est, maintenant c'est le stress des formalités et de la paperasse à remplir. Il va falloir faire des embellissements dans nos locaux, commander et installer le mobilier, ouvrir nos comptes fournisseurs et implanter notre stock.Tout un programme qui va prendre beaucoup de temps et de patience, mais très excitant (bon la paperasse ça nous amuse moyen, mais ça fait partie du métier...).

Donc pour ceux qui sont intéressés par cette nouvelle, voici la page Facebook de notre bébé librairie :


Mais aussi le Twitter de la librairie :


Vous pourrez y suivre l'avancée de l'entreprise, les travaux, les animations en programmation, et bientôt les prévisions d'ouverture.

Voici l'adresse de la future librairie : 106, rue La Fayette - 75010 Paris

Pour y aller c'est assez simple, c'est à 150m du métro Poissonnière (Ligne 7), à 5min à pied de Gare du nord et 10min à pied de Gare de l'Est et de Bonne Nouvelle.

Pour le moment c'est vide, et il y a l'ancienne devanture, donc n'essayez pas de venir acheter des livres... y en a pas encore ! Soon... soon.

To be continued !

Commentaires

  1. Si j'ai l'occasion, j'irai y faire un tour...

    RépondreSupprimer
  2. Joli projet :) ! Hâte de connaître la suite de votre aventure

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ! Je mettrai des nouvelles dès que les choses avancent un peu :)

      Supprimer
  3. Félicitations, c'est énorme quand on y pense. Quel projet! (c'est un rêve qui accompagne mes délires quant à la cagnotte du Loto ^_^).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, oui c'est énorme... et parfois ça pèse pas mal sur nos frêles épaules de jeunes entrepreneurs comblés.
      Je délire toujours de gagner au loto, ça serait encore plus chouette^^.

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

L'Homme dé, de Luke Rhinehart

Il existe peu de roman en poche aux éditions de l’Olivier. Quand j’ai aperçu L’Homme dé sur l’étagère je me suis demandé ce qu’était ce format, et cette maquette que je n’avais vu encore nulle part… L’Homme dé est immédiatement rentré dans ma bibliothèque « à lire » coincée dans un coin de mon cerveau, et je l’ai laissé prendre la poussière une année. Une année avant de me dire « bon, je vais visiter New York City (!) donc faut que je me trouve des livres qui se passent dans la grande pomme ! ». Oui moi quand je vais à un endroit maintenant j’essaye d’emporter des livres du coin (je vous dirais ce que je trouve si un jour je dois aller dans la Creuse, ça sera pas facile ni joyeux.).
M’en passant par Montréal, j’ai donc emporté un roman de Michel Tremblay (The auteur québécois) La grosse femme d’à côté est enceinte, puis j’ai fourré l’Analyste de Caleb Carr dans mon sac, et enfin : L’Homme dé.





J’ai été contente parce que je l’ai lu au retour du voyage, et je pouvais reconnaître les coins…

Toxoplasma, de Sabrina Calvo

J'ai découvert Calvo en France, en lisant son roman fantastique Elliot du néant, paru aux éditions La Volte en 2012. Je me souviens encore de son onirisme, de son humour, de ses références à Mallarmé, Lewis Carroll et Nik Kershaw, et de son atmosphère étrange et foutraque hors du commun. Calvo, avais-je compris à l'époque, sort des sentiers battus.  Cela s'est d'ailleurs confirmé lorsque l'année passée David s'est muée en Sabrina, une peau neuve qui lui va comme un gant, et une nouvelle identité qui la définit aujourd'hui tout autant que sa carrière d'artiste et d'écrivaine.
C'est donc avec plaisir que j'ai vu sortir en fin d'année dernière son nouveau roman Toxoplasma, toujours chez La Volte, et qui prenait place dans ma nouvelle ville de coeur : Montréal. Car Sabrina Calvo habite elle aussi la métropole québécoise, et elle a décidé d'en faire son terrain de jeu.




Cette fois-ci, elle nous entraîne dans les aventures de Nikki, détective pou…

Document 1, de François Blais

J'ai quitté la France pour vivre au Québec il y a maintenant plusieurs mois. On ne peut pas dire que j'y suis allée sans connaître, je vis avec un québécois depuis près de sept ans ! J'y suis allée en vacances deux fois, j'ai même visité des endroits que certains de mes amis québécois n'ont jamais vu, comme des coins reculés de la Côte Nord ou le Rocher Percé en Gaspésie. J'ai écumé Montréal au peigne fin, en baskets et en short par 30 degrés sans eau, ratissant ses pâtés de maisons rectangulaires avec enthousiasme. J'ai regardé les films, populaires ou moins populaires, découvert les humoristes des années 80 à ceux d'aujourd'hui, écouté quelques artistes en vogue et les chansonniers célèbres, lu quelques romanciers qui se sont exportés, et tout ça alors que j'étais encore de l'autre côté du monde, au pays des franchouillards pain-saucisson-vin.
Aussi quand je suis arrivée ici, j'étais pratiquement bilingue. Ouais ouais, bilingue parisien-q…