Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du décembre, 2014

Un coup de main pour vous en mettre plein les mirettes

Parmi ceux qui nous ont soutenu dans notre périlleuse entreprise de création de librairie, un irréductible gaulois : X., patron de la petite mais internationalement renommée librairie Scylla, elle aussi spécialisée en littératures de l'imaginaire.
Si vous êtes dans les environs de Paris et passionnés de cette littérature de genre, vous y avez peut-être mis les pieds une fois, ou peut-être est-ce votre librairie préférée de toutes les librairies de notre système solaire, dans tous les cas je me dois de vous la présenter, et de vous présenter son dernier projet en date.
Scylla donc est une petite librairie nichée dans le quartier Nation/Montgallet. Souvent quand on y va on se sent comme un sorcier qui saute sur le quai 9 3/4 de King Cross, on pousse une porte que les gens ne voient pas forcément et on se retrouve dans une petite pièce chaleureuse, où des bibliothèques habillent les murs du sol au plafond, et où des étagères repues ploient sous le poids de nombreuses références de SFFF…

Jours de fêtes

J'ai toujours du mal à me projeter dans les fêtes. 
Petit on te demande pendant un mois ce que tu veux comme cadeaux, tu épluches les catalogues de jouets, lèches les vitrines de magasins de jeux, on te fait décorer un gros sapin de Noël clignotant avec de guirlandes multicolores (et comme tu as un sens de l’esthétique aussi gros qu'une boule de Noël, autant dire que ça pique les yeux), et tu te rends compte que c'est Noël. Mais un jour tu grandis et Noël devient surtout synonyme de "merde, on est déjà le 23 et j'ai pas acheté de foie gras ni de vin blanc, le Monop' va être blindé c'est la plaie".
D'habitude je travaille en librairie. Je me dois de dire à des centaines de clients "Et bonnes fêtes hein !" pendant un mois, c'est un peu hypocrite (le dire à ses proches c'est normal, le dire à des centaines d'inconnus au bout d'un moment ça perd son sens), mais je comprends que bientôt je serais avec ma propre famille autour d&#…

Naissance d'une librairie

Bon, ça y est.
Fini de geindre, de vous parler de mes maux de jambes et de mes cervicales en compote parce que j'étais ronchonne et stressée, et que dans ces cas là on ne fait que se plaindre.
Aujourd'hui je suis enfin heureuse d'annoncer que nous avançons dans notre projet de création de librairie ! Nous avons obtenu un local, un prêt bancaire, signé un bail et immatriculé l'entreprise !
C'est donc la naissance de la librairie La dimension fantastique, librairie spécialisée en bandes dessinées en tout genre et littératures de l'imaginaire (science-fiction, fantasy et fantastique). 


Nous proposerons aussi quelques produits dérivés, et des expositions avec œuvres originales à la vente.
Voilà, on y est, maintenant c'est le stress des formalités et de la paperasse à remplir. Il va falloir faire des embellissements dans nos locaux, commander et installer le mobilier, ouvrir nos comptes fournisseurs et implanter notre stock.Tout un programme qui va prendre beaucoup de…

Pendant ce temps, à Vera Cruz

On attend des nouvelles des banques, qui doivent arriver "d'une minute à l'autre" depuis jeudi dernier. Ça fait presque une semaine que tout le monde nous demande "Alors vous avez eu une réponse ?". Non. Toujours pas. Mon portable est actuellement mon ami le plus intime, je ne le quitte pas des yeux, il ne quitte pas ma poche, je le sens vibrer alors qu'il reste inerte, c'est une torture.

Etat actuel des troupes : #Frustrés #Fatigués #TropD'Espoir #EnvieDeTuerUnBanquier #J'enPeuxPlus