Accéder au contenu principal

Survol de la rentrée littéraire 2013

Aujourd'hui, pas d'article sur un livre en particulier.

Je dois vous avouer qu'après mes deux mois d'été fort en chocolat au niveau des lectures, mon mois de septembre s'enfonce dans la non-envie de lire. Je fais passer les BD en premier (je gère les deux rayons dans ma librairie), et relègue les romans dans un coin. Ça ne veut pas dire que je ne lis plus, je suis en train de finir Neige d'Anna Kavan chez Cambourakis, réédition des années d'un très bon roman des 60, et je vais entamer Et quelque fois j'ai comme une grande idée, de Ken Kesey, auteur génial de Vol au-dessus d'un nid de coucou, grâce aux éditions Monsieur Toussaint Louverture.

En attendant je vous prépare un petit article sur un projet personnel qui me tient à coeur et pour lequel j'attends votre soutien, et aujourd'hui je vous fais part d'une petite liste de ma rentrée littéraire que j'ai établie sur le site de critiques Senscritique.com.


Car j'ai beau écrire des chroniques sur ce blog, je ne chronique absolument pas tout ce que je lis. Parfois je n'en ressens pas l'envie, tout simplement... même si j'adore écrire. J'écris souvent sur mes préférés, ou ceux sur lesquels j'ai vraiment des chose à dire.
Donc voilà, une petite liste modestement intitulée "Rentrée littéraire 2013 ou une poignée des 555 (trop nombreuses) parutions". Entre autre Thomas Gunzig, Cécile Coulon, Yannick Haenel, Tom Drury et Paolo Giordao, m'enfin... à petite dose. Ne vous attendez pas à des argumentaires très détaillés, c'est un survol de mon propre survol de la rentrée, de quoi satisfaire votre curiosité sur les quelques nouveautés qui ont pu attirer mon attention.


A bientôt pour une nouvelle aventure !

Commentaires

  1. Si j'ai bien compris, tu mettras les points au fur et à mesure des lectures?

    Autrement, pas la peine de s'amuser à parler de toutes nos lectures, autrement on n'aurait plus le temps de lire autant, ce serait dommage quand même ^_^.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, et puis je rajoute un titre dès qu'un ouvrage me tente dans la liste. Ceux notés et critiqués sont ceux que j'ai lu (parfois pas en entier, pour ma propre survie intellectuelle).

      Bah, avec tout le temps que je perds à regarder des séries débiles, et du nombreux temps perdu à surfer aléatoirement sur le net, je pourrais passer plus de temps à écrire, et surtout à lire :p Mais c'est sûr qu'un article prend du temps.

      Supprimer
    2. J'ai trouvé la solution: je regarde des séries en écrivant les billets ^_^ (c'est vrai en plus)(là, je suis en train de me refaire tous les Gilmore Girls)(le pied).

      Supprimer

Publier un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Un cantique pour Leibowitz, de Walter M. Miller Jr.

Lorsque j'ai quitté ma librairie il y a maintenant presque un an, je m'étais dit que les mois suivants ce changement de vie - où je ne pouvais pas travailler du fait de mon processus d'immigration au Canada - seraient dédiés à la lecture d'oeuvres qui m'ont toujours fait de l'oeil mais que je n'avais jamais pris le temps de lire.
J'avais fait pas mal d'achats (en prévision du prix des livres au Québec qui est deux fois plus élevé) et conçu une liste d'ouvrages en format de poche que je comptais rafler dans une librairie une fois sur place. J'ai mis plus de temps que prévu, mais j'ai fini par trouver l'un de ces titres à la superbe librairie d'occasion L'Echange, sur le Plateau Mont-Royal, et il s'agissait d'Un cantique pour Leibowitz, de Walter M. Miller Jr., un classique de la science-fiction américaine écrit à la fin des années 50 et disponible en français chez Folio SF.


Un cantique pour Leibowitz commence son histoire…

Rattrapons le temps perdu - La Passe-miroir, de Christelle Dabos

Mais où était-elle tout ce temps ? 
Personne ne se le demande, parce que depuis mon arrêt brutal (mais temporaire) de ce blog, sa fréquentation a lamentablement chuté ! (Logique, me direz-vous).
Pourquoi ?, surtout ! Telle est la question que personne ne pose et à laquelle je vais répondre.
Je pourrais prétendre que je n'ai pas eu le temps d'écrire (une fausse vérité, ou un vrai mensonge, au choix), que je suis débordée (bon ça c'est vrai, mon boulot me prend quand même beaucoup de temps) et que j'étais trop fatiguée pour écrire en rentrant chez moi (bon, ça aussi c'est vrai, j'étais même trop fatiguée pour sortir mon chien, faire à manger, enlever mes chaussures et changer mes draps, donc bon tu vois... "mais où est cette fausse vérité", me crie-t-on !).
La vérité vraie c'est que j'ai oublié.
Oublié combien j'aimais écrire, vous parler de mes lectures, partager mes pensées. J'ai oublié combien j'aimais lire aussi. Vraiment lire, me pose…

Le cercle de Farthing, de Jo Walton

Avant de vous parler de ma dernière lecture en date tout à fait passionnante (titre ci-dessus), juste un petit mot pour rendre hommage à un grand auteur de fantasy, Terry Pratchett.
Il est décédé hier. Tout le monde s'attendait à une fin prématurée, mais lorsque la nouvelle tombe c'est toujours assez rude.  Il est étonnant de voir le nombre d'articles qui ont fleuri lors de l'annonce de son décès sur des sites d'information qui n'ont jamais écrit son nom dans aucun autre article, jamais voulu rendre hommage à ce génie de la littérature fantastique de son vivant. La Mort fait toujours cet effet là...  J'espère juste que son départ, qui a fait grand bruit, fera découvrir son oeuvre à plein de nouveaux lecteurs de tous âges et tous horizons.
Je ne suis pas la mieux placée pour en parler, je n'en ai lu que peu. J'aimais beaucoup son imagination, l'humour de ses personnages et l'originalité de son univers, mais je n'ai jamais eu le temps de dévor…