Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du octobre, 2012

Intermède

Quand j'étais ado, j'avais une sorte de fascination pour les créatures féeriques. J'ai commencé par partager cette passion par de vieux blog sur Monsite, puis Skyblog, puis Bloxode...  Je me souviens que je passais dès que je pouvais dans cette librairie du centre de Toulouse, Imagin'ères, où ils possédaient un nombre incroyables d'Art Books de fantasy, de figurines de pixies et farfadets, mes préférés,  et que j'y passais souvent tout l'argent de mes baby-sittings. Ces créatures trônaient sur mes bibliothèques, prenaient la poussière mais emplissaient ma chambre d'ombres magiques la nuit venue, et me donnaient l'impression de vivre dans un autre monde, plus beau, plus clément. Plus enfantin aussi.
Et comme dans Hook, j'ai perdu le souvenir de ma fascination pour les fées. J'ai grandi. Pourtant, dès que je découvre de nouveaux artistes, je me jette sur les nouvelles illustrations de fées, farfadets, elfes, trolls, ogres que je trouve, et je cont…

Descendre en marche, de Jeff Noon

Diantre, que cette grisaille sinistre qui couve au-dessus de nos têtes depuis deux semaines est déprimante. De quoi plomber un moral déjà bien attaqué par des arrivages de Noël incessants, des centaines de colis monstrueux qui épuisent vos petits libraires. Heureusement, la balance cosmique fait son boulot, et en ce moment, après plusieurs jours de stress, de fatigue et de traînage de pied, je commence à retrouver mon enthousiasme d’antan. Ce grâce à mes projets personnels et professionnels top secrets (oui j’ai des projets pro top secrets moi, c’est Guixxx triple XXX n’oubliez pas) qui prennent enfin forme.
Et puis je m’abreuve de lecture, ça change les idées, et c’est toujours agréable. On devrait envisager des recherches sur les propriétés thérapeutiques du livre papier, si ce n’est pas déjà fait. De plus je reçois enfin les romans envoyés en avant-première que j’ai demandé le mois dernier par les maisons d’éditions spécialisées en littératures de l’imaginaire. Ma pile à lire prend …

Les fidélités successives, de Nicolas d'Estienne d'Orves

Le meilleur moyen d’oublier ce qui vous tracasse, c’est encore de lire, ou d’écrire. J’ai tendance à l’oublier, et j’ai été tellement prise par les aléas de ma petite vie que j’ai laissé passer un temps infini entre ma dernière chronique et celle-ci, je m’en excuse. C’est que mon félin et moi, on se cherche un nouveau toit, encore. En ce moment je change de boulot une à deux fois par an, et c’est pareil pour mes appart’, je peux vous dire que mes livres ont à peine le temps de prendre une bonne poussière résiduelle qu’ils sont remis en carton et baladés d’appartements en appartements…
Bref. Je n’ai pas pour autant arrêté de lire ces derniers jours, en cette période de rentrée qui tire vers Noël (oui sachez qu’en librairie on commence déjà à recevoir nos quantités de Noël, Jingle Bells…), il n’est pas possible de se laisser aller ! Entre un petit Western et un roman historique j’ai avalé le dernier tome de Fables, et j’ai commencé le dernier titre des éditions La Volte. J’essaye de gard…