Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du septembre, 2012

Swamplandia, de Karen Russell

Si je remarque bien quelque chose, c’est que la littérature américaine à tendance à m’attirer, et j’ai beau tenter de m’en éloigner pour lire autre chose, j’y reviens toujours. Une cliente m’a fait cette remarque en me disant « qu’y en avait marre de cette dictature des romanciers américains, à croire qu’il n’y a qu’eux qui écrivent, alors que c’est complètement faux. » le visage tout rouge, pas contente, j’ai bien cru qu’elle allait se transformer en schtroumpf noir. Mais que voulez-vous madame, oui il y a de bons auteurs partout, en France nous ne sommes pas en reste, mais les anglophones - pour élargir le terme - ont tendance à manier la plume d’une manière particulière, et on ne peut nier qu’ils ont le chic pour pondre d’excellents romans. Mais surtout ils écrivent beaucoup, vu qu’ils sont très très nombreux, et que donc par définition il y a beaucoup de bonnes choses à lire, et moi, je ne vais pas m’en priver par chauvinisme ou orgueil mal placé ! Ca ne m’empêche pas de lire d’au…

Legend, de Marie Lu

Il m’est arrivé une chose bien étrange il y a peu. Rembobinons, et rappelez-vous que j’ai commencé mon nouveau travail en juillet, avec comme tâche de m’occuper de la littérature, et de développer le rayon Littératures de l’imaginaire qui végétait à côté du polar, abandonné de tous. Effectivement, personne n’en lisait, il n’avait même pas un coin établit pour exposer ses nouveautés, et se composait essentiellement de trois étagères, dont une était destinée seulement au Trône de fer... C’était donc minimaliste. Mais je me retrousse les manches, et la semaine prochaine nous passerons de 90 titres à 250, de quoi bien remplir ma bibliothèque et laisser du choix aux clients lecteurs et amateurs de littératures fantaisistes. J’ai donc aussi contacté les éditeurs avec lesquels on travaillait peu, ou pas, pour leur dire que dorénavant on travaillerait la SF/Fantasy/Fantastique et prendre rendez-vous avec eux. C’est comme ça que je me suis retrouvée à parler des nouveautés de septembre/octobre …

Mécaniques du ciel, de Tom Bullough

Je ne sais pas pourquoi, mais cette année beaucoup de romans de la rentrée littéraire s’inspirent des sciences. Entre La déesse des petites victoires, Théorèmes vivants, Peste et choléra, Le jour où les chiffres ont disparu, et Mécaniques du ciel, les scientifiques sont les muses des auteurs de 2012, allez savoir pourquoi. Alors fanatiques des nombres, de la biologie et de la physique, jetez-vous dès à présent sur cette rentrée, c'est le moment ! Pour ceux que ça pourrait effrayer, figurez-vous que tout ça reste assez passionnant. On a tendance à l’oublier, mais sciences et littérature font toujours bon ménage. Particulièrement dans le fabuleux Mécaniques du ciel.


J’ai commencé ce roman de Tom Bullough sans savoir qu’il s’agissait d’une histoire vraie, et que son protagoniste était un scientifique reconnu à qui l’on doit beaucoup. Je ne m’en suis rendue compte qu’à la fin, lorsque j’ai compris qui était ce petit garçon du nom de Kostya, fasciné par les chiffres et les étoiles, que …