Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du novembre, 2011

Violences et aventures pour les jeunes hommes et femmes éduquées

J’ai vécu un choc psychologique il y a peu. Rassurez-vous je m’en remets ! Difficilement, mais je m’en remets. Ce choc a été causé par un événement d’une grande importance (relative pour certains, je le conçois), j’ai nommé : Les Utopiales de Nantes.
Mais qu’est-ce donc que cela ?  *mise en route de la bobine*Les Utopialesest un festival international descience-fiction, créé par Bruno della Chiesa au Futuroscope dePoitiersen 1998. Le nom d'origine du festival, "Utopia", a été suggéré parChristian Grenieren 1997…*arrêt de la bobine*
Bon, vous voulez en savoir plus ? Allez sur leur site internet >ici<. Pour faire court, c’est un festival dédié à la Science-fiction ainsi qu’aux différents genres de l’imaginaire (fantastique, fantasy…) qui prend aujourd’hui place durant quatre jours (le week-end du 11 novembre généralement) au Palais des congrès de Nantes. Bien entendu, une grande partie du festival est dédiée à la littérature, mais aussi aux films de SF, aux jeux vidéo e…

L'indésirable, de Sarah Waters

Fantômes et au-delà
Cela faisait bien longtemps que je n’avais pas ressenti le genre de frissons que j’ai ressenti en lisant ce livre là. Il m’a même donné la chaire de poule une fois. Bon, j’ai fait l’erreur de le lire tranquillement dans mon lit, à la lumière tamisée de ma lampe de chevet, recroquevillée sous ma couette pour échapper au froid mordant de la pièce (non, je n’ai toujours pas allumé le chauffage, je fais des économies d’énergie tant que je peux, et mon compte en banque m’en remerciera un jour), avec pour seul accompagnement sonore les craquements du plancher et les ronflements ténus de mon félin domestique, roulé en boule au pied du lit.
Donc, je lisais mon livre, et je sentais cette présence qui hante le roman planer dans ma chambre, presque palpable, qui faisait se dresser tous les poils de mes avant-bras et me donnait un vague sentiment de malaise.
Je me disais « Voyons Guixxx, ça fait longtemps que t’as plus peur des fantômes et des bêbêtes sous le lit, reprends-toi ! …