Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du mai, 2011

Les visages, de Jesse Kellerman

Des Visages et des Cracke
Il y a seulement deux semaines, je montais ma nouvelle bibliothèque Expedit de chez Ike* toute seule !
Crénom j’en étais fière.
Il faut considérer que j’avais passé ma semaine à déménager, empaqueter, porter des cartons, monter des meubles, pousser des meubles, bref mes petits muscles étaient déjà en souffrance. J’ai donc monté cette bibliothèque seule, moi petit être frêle, (je dis Shu* u* aux mauvaises langues qui pensent déjà « pfff vas-y trop facile moi j’t’en monte 10 quand tu veux là ! » ouais ben allez-y, ça fait mal aux mains d’enfoncer des petits bitoniaux en bois à fond !) parce qu’il fallait bien que je case mes derniers cartons de livres. Ils trainaient par terre, et je déteste ça (au contraire le félidé avait élu domicile dans les cartons, la truffe enfouie dans du Irvin Welsh ou roulée en boule surRichard Morgan. Je crois que j’aimerais être un chat pour dormir sur mes livres moi aussi… ).
Il se trouve qu’avant de partir de V***** j’avais en plus f…

Michael Moorcock et moi.

Je vais faire des jaloux.
Il se trouve que j’ai pu assister à l’apparition ô combien peu commune d’un des grands maîtres de la fantasy anglo-saxonne. Il est vieux, avec une grosse barbe et une chevelure poivre et sel, il ne s’agit pas du Père Noël mais bien de Michael Moorcock. « Quoi ? Qu’ouie-je ? Qu’entends-je ? » Les fanatiques ont fait un bond sur leur chaise, ont tiré leurs couteaux à beurre du tiroir et menacent de m’ouvrir en deux si je ne m’explique pas !


Bon d’abord, il faudrait raconter à nos lecteurs non initiés qui est Michael Moorcock. Il est tout simplement le papa de nombreuses séries cultes de romans de fantasy publiées dans le monde entier. Les cycles les plus connus sont le fameux Cycle d’Elric ainsi que La Légende de Hawkmoon, écrits dans les années 60 et aujourd’hui encore publiés pour votre plus grand plaisir. (Au passage il a aussi participé à des scénarios de comics et à la compositions de chansons de heavy metal et de rock psychédélique britannique, une vie bien…

Alcool, de Poppy Z. Brite

La petite cuisine du diable et autres histoires
Mes doigts sont fatigués. Ils ont passé plusieurs jours à visser des « bitonios » Ike* dans des planches de bois pourries pour meubler mon super nouvel appartement. Mon corps entier est un hématome, et mes mains crient grâce. (« Grâââââce ! ») Malgré tout je vous écris. Je mets toute ma volonté pour les faire bouger, parce que mon cerveau (intact puisque non engagé dans le montage de meuble suédois) demande à vous parler.
Vous l’aurez compris j’étais donc occupée à déménager. Aujourd’hui l’emménagement a pris forme, et l’appartement est presque (presque) entièrement viable. Le plus important étant que depuis dimanche soir je peux faire à manger. Ca va de manger des légumes, du saucisson et des chips pendant 5 jours, mais un repas chaud c’est mieux... Ce qui est compliqué quand vous n’avez ni poêles ou casserole (bien que vous ayez des plaques de cuisson), ni micro-onde ou four. Et donc hier j’ai débauché deux jeunes et naïfs amis à moi pou…

Un bûcher sous la neige, de Susan Fletcher

Quand le clan Campbell dégomme du Macdonald
/!\ WARNING : cet article traite d’événements historiques totalement intéressants qui augmenteront votre culture générale et votre babillage en société. Rabats-joie s’abstenir.


Ce site se délite, me diriez-vous. Certes il se passe plus de temps entre mes posts aujourd’hui qu’hier. Vous savez ce que c’est, au début il y a la passion et après… enfin je vais m’y remettre. Disons qu’en ce moment mes lectures sont un peu gelées, et mes idées embrouillées, mais j’ai toujours plein de trucs à vous raconter ! N’ayez peur, la librairie fantastique is still alive ! Je me suis creusée la tête pour savoir quoi écrire, car pensez un peu qu’il est dur de sans cesse se renouveler et de raconter des choses intéressantes.
En ce moment je lis un livre de 150 pages depuis 15 jours. Pour vous dire à quel point ma faculté de lecture est en hibernation. Il s’agit du livre Katarina Mazetti qui s’appelle Entre Dieu et moi, c’est fini, dans la collection Babel. J’avai…

Transmetropolitan, de Warren Ellis

Des lézards géants et des hommes

Ouais je sais. Une semaine est passée depuis le dernier article, je me suis laissé aller. je tiens à dire une chose avant de continuer plus loin sur un nouvel article : ce blog est une envie de ma part de vous faire partager ce que j’aime, et de vous faire découvrir de nouveaux livres, films ou autre, en espérant que vous y trouviez votre compte. Je ne suis pas journaliste, je ne suis pas écrivain, je ne suis pas une spécialiste de tous les genres que j’explore, et parfois je me trompe et je dis des conneries. C’est là que vous intervenez, postez des commentaires pour échanger avec moi, et que nous sommes tous heureux, moi y compris, de nous coucher moins bêtes ce soir. Voilà, alors je compte sur vous hein, jouez le jeu, ça me fera plaisir !
Je tiens premièrement aussi à m’excuser pour celui de dimanche dernier, qui comparé à mes autres articles précédents à été écrit un peu par-dessus la jambe. J’avais prévu de le faire plus long, plus complet, plus cri…